Le distanciel : modus operandi de notre agence de traduction depuis 20 ans

Si la crise sanitaire liée à l’épidémie de la COVID 19 a accéléré le travail à distance en France depuis un an, ce bouleversement imposé des méthodes de travail est perçu comme un obstacle à la productivité et à la cohésion des équipes par de nombreuses entreprises. Localisée dans la périphérie de Washington, notre agence de traduction a basé son modèle opérationnel sur la collaboration à distance depuis sa création il y a 21 ans. Bien que ce mode de fonctionnement soit adapté à notre domaine d’activité, nous avons jugé utile d’en partager les bénéfices et bonnes pratiques pour offrir une nouvelle perspective aux plus récalcitrants. 

  1. Un réseau mondial de talents

    Dotée de plus de 20 ans dans la traduction de documents stratégiques pour les acteurs clés du développement, notre agence s’appuie sur un réseau de 400 traducteurs et éditeurs freelance localisés sur tous les continents. Ce réseau de talents nous permet non seulement de sélectionner les experts les mieux qualifiés pour notre domaine mais aussi de pouvoir répondre aux exigences de nos clients en termes de délais. A cet effet, un des fondateurs de JPDS, un ingénieur système de profession, a développé un système informatisé de planification fondé sur les processus de gestion de la traduction de la compagnie. Ce système est utilisé par les chefs de projet pour assurer le travail d’une équipe de traducteurs 24 heures sur 24 en déployant des traducteurs situés dans différents fuseaux horaires et permettre à tous les membres de l’équipe de savoir exactement ce qu’ils doivent accomplir et quand et à qui leur travail doit être livré.

  2. Une culture d’entreprise axée sur l’accompagnement et la collaboration

    JPD Systems a été conçu dès le départ comme une entreprise réseau dont les membres travaillent de manière indépendante, et où la gestion des ressources humaines est axée sur le travail d’équipe. Le siège opère comme un guide en offrant une assistance terminologique en continue, un retour détaillé sur la qualité des travaux, ce qui contribue au développement professionnel des traducteurs. Ces facteurs contribuent à expliquer le taux élevé de fidélisation de nos traducteurs et éditeurs, ainsi que le partage d’un objectif commun où chaque personne impliquée comprends le rôle de son travail et contribue au succès du projet.



  3. Plusieurs niveaux de contrôle qualité avec des rôles bien déterminés. 

    Pour répondre aux attentes de ses clients, JPDS a mis au point un système de contrôle de qualité à plusieurs niveaux permettant d’assurer des traductions d’une haute qualité rédactionnelle. Le cœur de ce système est constitué par le binôme traducteurs – éditeurs, les traducteurs disposant de l’expertise requise pour la traduction de documents, et les éditeurs disposant de l’expérience rédactionnelle nécessaire pour assurer une communication optimale avec les lecteurs du document traduit. Ce contrôle de la qualité est complété par un contrôle technique du produit pour assurer que rien n’a été oublié, que la mise en page du document traduit correspond à celle du document original, et que toutes les spécifications techniques données par le client ont été prises en compte. Une fois ce contrôle technique terminé, le document est revu une dernière fois par le chef de projet responsable, et si sa révision est satisfaisante, est alors envoyé au client avec des commentaires à l’attention des auteurs du document.

Nous sommes bien conscients que les atouts de ce modèle de travail à distance sont spécifiques à notre domaine et ne peuvent pas être facilement adoptés par tous.  En partageant notre mode de, fonctionnement nous espérons néanmoins qu’ils permettront de porter un nouveau regard sur l’évolution des méthodes de travail récentes et ouvriront de nouvelles perspectives de collaboration au-delà des frontières.

Recommended Posts